nos Destinations

Cuba

10 raisons de partir en voyage à Cuba en famille
 

Visiter Cuba. Ressentir l’ambiance mythique de la Havane, toucher du doigt l’Histoire du Ché et de Castro, redevenir des gamins devant les milliers de vieilles voitures américaines, se balader dans les champs de tabac et de cocotiers, se baigner sur des plages de rêve. Oui, vous trouverez tout ce que vous êtes venus chercher à Cuba, et je ne peux que vous encourager à y faire un circuit loin des hôtels tout inclus de Varadero.

Cuba est cependant bien plus qu’un voyage : c’est une expérience. Sur cette île des Caraïbes, on plonge dans une culture unique, on devient spectateur de l’un des derniers bastions communistes de la planète, on partage le quotidien de cubains gais, festifs, chaleureux, mais aussi - parfois - démunis. Encore plus qu’ailleurs, je suis persuadée que c’est une destination à partager avec nos enfants. Pour leur donner à comprendre ce qu’ils ne verront nul part ailleurs. Pour partager avec eux, une belle leçon de vie.

Voici en synthèse de notre séjour à Cuba en famille, les 10 raisons pour lesquelles nous avons adoré notre road-trip et pour lesquelles je pense qu’il faut (absolument) y emmener nos enfants.

avis voyage cuba enfant bébé

Autres articles à lire sur Cuba en famille



1/ On en prend plein les yeux dans une nature luxuriante


Avant tout, Cuba est une île magnifique.

Ma fille Romane, m’a confié au bout de quelques jours qu’elle avait le bleu de la mer en tête en pensant à Cuba… mais qu’en réalité, sa couleur était surtout le vert !

Je ne m’attendais pas non plus à une telle nature. Les paysages que l’on croise sur les routes sont sublimes : on traverse tour à tour la campagne, les champs de cocotiers, de bananiers, de manguiers, de cannes à sucre, etc. Je ne parle même pas de la magnifique région agricole de Viñales où les champs de tabac trouvent divinement leur place aux pieds des collines recouvertes de végétation !

baracoa voyage cuba en famille

vinales cuba en famille

baracoa voyage est du cuba avec enfants



=> 
Comparer le prix des vols pour vous envoler moins cher vers La Havane !


 

2/ On découvre le quotidien de l’un des derniers bastions communistes de la planète


L’Histoire contemporaine de Cuba est passionnante pour les petits comme pour les grands. Quand j’ai expliqué à Romane (8 ans) que Fidel Castro avait décidé de mettre un terme aux dérives de Batista en prenant le pouvoir pour libérer le peuple, elle m’a répondu : « mais alors, pour les cubains ça change rien, ils ont juste eu un nouveau dictateur au pouvoir ? ». Heu non, enfin oui... enfin, ce n’est pas aussi simple que cela !

Le plus incroyable, c’est que les vestiges de cette Histoire sont encore très présents. On la touche du doigt au quotidien pendant le voyage : à travers les portraits et les maximes du Ché et de Fidel inscrites sur les murs un peu partout dans le pays ; à travers les supérettes aux étalages quasiment vides ; à travers l’enfermement lié au difficile accès à internet ; à travers les fonctionnaires présents dans de nombreux commerces… Cuba est unique. Hasta Siempre.


parc umbolt baracoa cuba en famille

montagne yunque baracoa dans l'est de cuba en famille

plage près de baracoa lors d'un voyage à cuba avec enfants





 

3/ On se repose sur des plages de rêve à Cuba et les Cayo


La beauté des plages de cette île des Caraïbes n’est pas une légende. Je dois dire que nous en avons découvertes des sublimes pendant ce voyage à Cuba ! Nous avons privilégié celles sur les petites îles qui entourent Cuba (appelées Cayo). Ce sont souvent des endroits « privés » où l’on dort dans des hôtels d’Etat. L’inconvénient ? On est entre touristes. L’avantage : si vous prenez des cayo avec un seul petit hôtel comme nous l’avons fait à Cayo Levisa et Cayo Saetia, vous aurez les plages de sable et l’eau translucide pour vous tout seul.

Par ailleurs, le nombre important de plages à Cuba permet d’alterner en permanence visites et détente au bord de l’eau, ce qui est le mix parfait en famille. Dernier petit détail… l’eau est tellement transparente et tellement chaude, que vous y passerez votre journée.


cayo levisa voyage cuba en famille

plage cuba cayo levisa en famille

vacances cuba en famille plage de rêve



=> A lire aussi : Itinéraire et budget à Cuba



4/ On apprend ce que veut dire « profiter de la vie »…


Les Cubains sont des gens adorables, accueillants et festifs. Ils écoutent de la salsa et du reggaeton en permanence. Ils emmènent des enceintes partout avec eux : sur les plages, au bord des piscines des hôtels, dans les bus qui les ramènent du travail, sur les bords des routes pour attendre l’auto qui acceptera de les rapprocher de chez eux. Ca rigole, ça papote, ça danse (ça boit aussi beaucoup de bière et de rhum !). Bref, ça prend le temps. J’ai vraiment été marquée par leur manière d’aborder la vie. Malgré la pauvreté, le manque de liberté, ils affichent une gaité, une joie qui fait du bien.



5/ + « accepter les choses comme elles viennent » …


Le corollaire, c’est que les cubains prennent les choses comme elles viennent, et que l’on apprend (vite) à en faire autant. Le temps n’a pour eux, aucune espèce d’importance.

Nous avons par exemple attendu notre voiture de location pendant 4h à l’aéroport
alors que nous y étions à l’heure prévue par le contrat. L’agence était fermée, le Monsieur volatilisé. Au bout de 4h, nous avons vu arriver une personne avec une voiture sans clim. Détour par le centre de la Havane pour en changer. Le tout, dans la gentillesse et la bonne humeur. Nous avons vite compris qu’il ne servait à rien de s’énerver (ce fut bien entendu notre premier reflexe). Alors, nous avons pris notre mal en patience, et avons pris les choses avec calme et philosophie. A Cuba, tout est possible, mais rien n’est jamais certain !

Autre point marquant : sur les routes, les panneaux kilométriques sont faux et aléatoires. On peut parfois lire que l’on est à 76 kilomètres de la destination. Puis 30 minutes plus tard, que l’on est à 70 kilomètres alors que l’on en a bien parcouru 50 ! Autant vous dire que très vite, nous avons dit aux enfants qui nous demandaient « quand est-ce qu’on arrive », qu’on en avait aucune idée, que c’était aussi cela Cuba.


voiture la havane cuba en famille

palais de cienfuego lors d'un voyage à cuba en famille

coco taxi la havane cuba en famille



6/ + « se satisfaire de ce qu’il y a »


Les cubains n’ont pas grand chose pour vivre au quotidien et surtout pas de choix dans l’offre. Côté nourriture, nous avons ainsi mangé invariablement la même chose pendant notre séjour à Cuba : du riz, des haricots rouges, des chips de banane, et, au choix, du poisson (parfois de la langouste !) ou du poulet.

Heureusement que les mojitos et les piña colada (avec de l’ananas et de la coco frais !!!) sont toujours de la partie ! Pour les boissons, pas besoin de diversité : on a pris un plaisir fou à s’en régaler 2 fois par jour pendant 3 semaines. Même les enfants s’y sont mis : 2 piña colada sans alcool, deux !


7/ On dort chez l’habitant en partageant leur vie


C’est une autre spécificité de Cuba. Il y a bien quelques hôtels sur l’île, quasiment tous gérés par le gouvernement, chers et loin du rapport qualité/prix que l’on pourrait en attendre. La très grande majorité de l’hébergement se fait en « casa particular », c’est à dire chez les cubains. Les chambres sont toutes meublées à peu près de la même manière : 2 lits double, 1 point d’eau, une climatisation. C’est simple, avec une literie toujours au top et une propreté IMPECABLE ! Le tout pour 25€ environ.

« Rentrer dans les maisons » est une bien jolie manière de visiter un pays de l’intérieur. Le soir, les hôtes peuvent nous préparer un dîner (bien pratique avec les enfants si on n’a pas envie de ressortir). Et puis on fait de jolies rencontres… Mention spéciale pour Roberto et Manuel, nos hôtes adorés de la Villa Paradiso de Baracoa (coucou les amis ;)).


voyage dans l'est de cuba en famille à Baracoa

cocotier à deux têtes séjour cuba


cabane creole pres de baracoa dans l'est de cuba



8/ A Cuba, on fait une détox digitale sans (véritable) connexion internet

 

« Maman, tu peux regarder comment s’appelle le poisson marron qu’on a vu ce matin ? Ah non, c’est vrai, il n’y a pas Internet ». Une réalité qui peut compliquer la vie quotidienne des cubains. Mais pour nous, les touristes, quel bonheur !

La blogueuse archi-connectée que je suis n’a pas ouvert son Smartphone pendant les trois semaines de voyage à Cuba. Romane et Charlie ont compris qu’Internet ne tombait pas du ciel en permanence, mais surtout que oui, on pouvait vivre sans. Je ne sais pas si c’est lié, mais j’ai trouvé que les cubains passaient beaucoup de temps ensemble, à discuter. Ici, point de papa, de maman ou d’enfants avec les yeux rivés sur la tablette : ici, ON SE PARLE !

Pour ceux qui ont besoin de se connecter pendant le voyage, sachez que c’est tout de même possible. Il faut acheter une carte (en montrant votre passeport, car n’oubliez pas que vous serez surveillés) afin de se connecter depuis les parcs des villes. Encore faut-il être dans une ville où il y a un parc où il y a internet, et accepter que le débit soit capricieux.


9/ On voyage à Cuba en totale sécurité et avec un bon niveau sanitaire


Durant nos 3 semaines de voyage à Cuba en famille, on s’est toujours senti en extrême sécurité. La politique punitive contre les cubains qui s’en prendraient à un touriste est si dissuasive, que vous ne risquez rien ! Les gens sont adorables avec les enfants. En fait, ils sont adorables et serviables tout cours.

3 jours avant de reprendre l’avion pour la France, nous avons perdu notre carte visa. Nous nous en sommes rendus compte en recevant un coup de téléphone de Roberto, notre dernier hôte : le taxi qui nous avait transporté jusqu’à la guesthouse suivante avait retrouvé notre CB le soir dans son véhicule et a été la rapporter à ce fameux Roberto. Sauf que nous étions du coup à 3h de route et que le lendemain nous repartions à 2h plus au nord ! Je ne sais pas comment la magie a opéré, le nombre de mains par lesquelles notre carte est passée, mais la veille de repartir, on nous a donné rdv chez un particulier près de l’aéroport en nous disant qu’on devait attendre un monsieur qui nous rapporterait notre visa à cette adresse. C’est comme ça que 1/ on a retrouvé notre carte 2/ le particulier qui habitait à l’adresse indiquée (qui n’était pas au courant de l’échange qui devait se produire dans sa maison !), nous a invités à boire des coups chez lui, avant de traverser la ville pour nous accompagner à notre dernier hôtel du séjour. A Cuba, rien n’est jamais certain, mais surtout, tout est possible !

Côté santé, rien à dire non plus. Dans les restaurants, tout paraît propre et bien géré (aucun de nous n’a eu le moindre souci intestinal), un plan anti-moustiques draconien a été instauré et des contrôleurs viennent vérifier auprès des guesthouse qu’il est bien appliqué, etc. Tout est géré d’une main de maître (communiste) et ça fonctionne. De la même manière, nous avons rencontré plusieurs français qui avaient dû se rendre à l’hôpital pour leurs enfants, et qui ont été impressionnés par la qualité des soins et des médecins.


plage cayo saetia à cuba avec un enfant

jungle et nature à cuba en famille avec enfants

cayo saetia plage cuba en famille



10/ On profite d’une île majoritairement préservée du tourisme


Cuba est sur toutes les lèvres en ce moment, avec son complément d’objet direct « il faut y aller vite avant qu’il ne soit trop tard ». Peut-être oui, que les voyageurs qui ont connu Cuba pendant l’embargo seraient déçus en trouvant l’île et les gens changés. Peut-être. Mais pour une famille comme nous qui y va pour la premier fois, on a surtout le sentiment d’être loin de la foule pendant son séjour à Cuba : tous les touristes sont-ils confinés à Varadero ? Certainement.



Voilà les 10 choses qui m’ont vraiment plu pendant ce voyage à Cuba en famille. En revanche, comme je le disais en début d’article, Cuba est une expérience en soi. Il y a donc des choses à avoir en tête pour passer de bonnes vacances avec les enfants :

 

Une monnaie spéciale touriste : le CUC

A Cuba, il y a deux monnaies : celle des touristes (le CUC = à l’€) qui vaut environ 30 fois plus que celle des cubains, le CUP. Au quotidien, c’est compliqué, on se fait souvent avoir (j’ai payé une banane 5€ en pensant l’avoir payé 5 CUP). Cette monnaie fictive fait de Cuba un pays cher à voyager (environ 170€ par jour pour 2 adultes et 2 enfants). Une manière comme une autre de mieux redistribuer les richesses ?!

Des transports assez longs

L’état des routes et des voitures de location, les distances (Cuba est immense), etc. Mis bout à bout, ces petites choses rendent les déplacements à Cuba souvent plus longs que prévus. On fait beaucoup de route, qu’on se le dise !

De fortes chaleurs en juillet-août

Nous sommes partis fin juillet-début août, et nous avons eu très très chaud (37°C à l’ombre).

Encadrement des attractions naturelles

Toutes les « attractions naturelles » ont été organisées de manière à faire payer un droit d’entrée relativement cher (10€ par adulte minimum, gratuit pour les enfants). Au delà de l’aspect financier, cela implique d’être accompagné de quelqu’un pour se balader dans les « parcs naturels ». Dommage !

 



En attendant votre voyage à Cuba, voici quelques livres testés et approuvés !

 

Et pour les enfants 




Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

cuba blog voyage famille

Vous aimerez aussi



Posez vos questions, je vous réponds !

Vous avez une question à propos de Cuba ?
Une réaction ? Des bons plans à partager ? Laissez moi un commentaire !

0 Commentaire Ajouter le votre
NOM*
EMAIL* (REQUIS MAIS SECRET)
COMMENTAIRE

Boarding Pass


Ne ratez rien !
De l'inspiration + de l'évasion
+ des conseils + des jeux concours
Prénom
Nom
Mail
Pour obtenir le guide
veuillez remplir le formulaire suivant :
Prénom
Nom
Mail