Destination Bruxelles

Bruxelles Dessinée : be initials BD !

Un parcours en BD pour visiter Bruxelles en famille 


Ce n’est pas toujours facile de faire marcher les enfants et les adolescents lorsque l’on visite une grande capitale européenne. Comment les pousser à déambuler (plus de 5 minutes et en souriant) dans les rues lors d’un week-end en famille chez nos voisins belges par exemple ?! En suivant le parcours BD à Bruxelles, la capitale européenne de la bande dessinée pardi ! 47 fresques murales sont disséminées dans les rues du centre ville, racontant par la même occasion l’histoire des quartiers. Tintin, Boule et Bill, Gaston Lagaffe, le Marsupilami… les enfants peuvent partir à la « chasse aux trésors » de ces héros drôles et attachants. Une balade testée début avril sans petits, mais qui m’a vraiment donné envie de revenir, en famille, dans cette ville pleine d'humour.

=> 10 activités pour un week-end à Bruxelles en famille


Bruxelles Dessinée : be initials BD !


(Re)découvrir la BD à Bruxelles et la faire aimer aux enfants


Quand on pense à Bruxelles, on ne pense pas forcément tout de suite à la bande dessinée. Et pourtant : c’est ici que Tintin est né en 1929 sous la plume de Hergé, et c’est grâce à toutes ses aventures que la bande dessinée belge et européenne prendra son essor.

Bruxelles est à la BD ce que Hollywood est au cinéma : un repaire de stars. Spirou, Gaston la Gaffe, Les Schtroumpfs, Lucky Luke, Boule et Bill, le Marsupilami… C’est incroyable pour un si petit pays comme la Belgique, d’avoir été le berceau d’un si grand nombre de héros internationaux et transgénérationnels. Je vous mets au défi de ne pas avoir eu au moins l’un de ces personnages comme compagnon de lecture quand vous étiez plus jeune !




La capitale belge est donc une belle opportunité pour prendre le temps d’en savoir plus sur l’histoire de la bande dessinée. Comprendre, amusé, la concurrence entre l’école de Hergé et l’école de Franquin (Spirou, etc.) qui n’abordaient pas le 9e art de la même manière. Redécouvrir les héros de notre enfance. En aimer d’autres qui nous étaient inconnus. Et surtout partager cela avec nos propres enfants ! Ma fille est une inconditionnelle des Tom-tom et Nanas, Ariol et autres personnages de la nouvelle génération. Je suis sûre qu’elle adorerait, aussi, mieux connaître les plus anciens.



Parcours BD Bruxelles : un prétexte ludique pour découvrir la ville en famille


A l’inverse, la bande dessinée est un magnifique prétexte et un angle ludique parfait pour pousser les enfants à découvrir la ville lors d’un week-end en famille à Bruxelles. En 1990, pour rafraîchir certains murs et promouvoir la bande dessinée franco-belge, le Centre belge de la bande dessinée demanda à une cinquantaine d’illustrateurs de peindre des fresques géantes sur les murs, mettant en scène leurs héros de BD. 






---------------------------------------------
Bon plan : où dormir à Bruxelles ? 
Dans l'appart hyper déco YawnSlepp, ou dans l'hôtel jeune et arty Radisson Red à n'en pas douter !
---------------------------------------------


47 murs peints sont ainsi disséminés dans le centre de Bruxelles. Chaque fresque reprend une histoire, une anecdote de la rue ou du quartier où elle se trouve, illustrant ainsi de manière différente et ludique l’Histoire de la ville.



Du quartier des Marolles au Manneken-Pis, un itinéraire qui pousse à voir du pays avec les enfants


J’ai commencé la visite par le quartier des Marolles, populaire et authentique à souhait. Comme pour le reste de mon unique journée de visite de Bruxelles, je n’ai eu qu’un avant-goût de cet endroit. Mais cet aperçu m’a clairement donné envie de revenir y passer du temps en famille. Je reviendrai faire chiner, comme Bill qui nous rappelle que l’on ne repart jamais les mains vides de la mythique brocante de la place Balle-Neuve (qui a lieu tous les matins). Je reviendrai aussi prendre des cafés aux petites adresses de ce quartier qui fleurent bon les discussions au soleil pendant que les enfants cours dans les rues calmes…







La brocante de la place Balle-neuve dans le quartier des Marolles, et Bill qui s'en donne à coeur joie


Grâce à la bande dessinée du Petit Jojo, on rentre dans une maison ouvrière typique du quartier des Marolles. On se souvient également de l’âme populaire du quartier et de sa nécessaire réhabilitation grâce à Mitacq qui met en scène La Patrouille des Castors en train de repeindre les murs vieillis. On tombe enfin nez à nez avec un Marsupilami ainsi qu’avec Joséphine Baker qui apparaît dans la fresque et les albums de Odilon Verjus. Sans s'en rendre compte, on a flâné dans le quartier des Marolles et on a rejoint le centre ville.







Ci dessus la Patrouille des Castors, en pleine rénovation du quartier ouvrier des Marolles


Avant de vous parler d’une dernière BD murale qui m’a bien plu, je vous propose de lever la tête et de prêter attention aux plaques des noms des rues du centre ville. Elles disent beaucoup de choses !

Toutes traduites en deux langues (en français et en flamand), elles nous rappellent tout d’abord que l’identité belge est multiple avec la Flandres et la Wallonie, que le français et le flamand sont deux langues officielles.
Souvent accompagnées d’une deuxième plaque « bande dessinée », elles illustrent à quel point la ville est fière d’être la capitale internationale de la BD.
Enfin, en acceptant que l’adresse « BD » soit utilisée au même titre que l’adresse classique pour envoyer du courrier, elles nous montrent à quel point les belges aiment rire et jouer avec les codes. Personnellement, j’aimerais bien habiter au 22 de la rue Tiffe et Tondu (plus rigolo que le 22 rue des Grands-Carmes non ?).    





Les deux plaques des rues, et en dessous, la place Plattesteen vue par Franck Pe


J’ai fini le parcours BD à Bruxelles par la fresque de Franck Pe. Je ne connaissais son héro Broussaille, mais ce mur peint illustre une caractéristique insolite de Bruxelles que j’aime à me rappeler : la Senne, une rivière poissonneuse coulait au cœur de la ville et des ruelles. Franck Pe est nostalgique de cette époque et décida de représenter la place Plattesteen bordée par la rue du charbon, mais quelques siècles plus tôt (aujourd’hui, la Senne est enfouie sous les boulevards, et l’on ne peut que rarement apercevoir l’un de ses bras) !




Odilon Verjus qui aide Joséphine Baker avec le Palais de Justice en toile de fond, toujours en travaux depuis les années 90 !



Pour continuer le parcours BD à Bruxelles…

 

Le musée BD

Pour commencer ou terminer ce parcours, vous pouvez également visiter le Centre Belge de la Bande Dessinée. Les expositions temporaires ou permanentes permettent de mieux comprendre comment le 9e art est né, de retrouver un tas de héros mais également de profiter de la salle de lecture de BD. Au delà du musée (pas incontournable si on a fait le parcours BD à Bruxelles), j’ai été bluffée par l’architecture art déco du lieu. Magnifique.


Le restaurant BD

A Bruxelles, on peut se balader BD, lire des BD mais aussi manger au milieu des bandes dessinées ! Je n’ai pas eu l’occasion de dîner au Comics Café, mais lors d’un prochain week-end à Bruxelles en famille, il est certain que je passerai tester leurs burgers.

 

Le shopping BD

Enfin, des dizaines de boutiques BD, librairies spécialisées (comme Brüsel ou Slumberland) proposent des livres et des figurines des héros de la bande dessinée franco-belge. Certains, comme le Dépôt, Chez Pêle-Mêle proposent même des livres d’occasion.





Pour en savoir plus sur le parcours BD Bruxelles



Parcours BD Bruxelles : une visite guidée top


J’ai eu la chance de participer à cette visite guidée organisée par le Centre Belge de la BD lors de mon séjour à Bruxelles à l’occasion du Salon des Blogueurs de Voyage. Ce parcours commenté a le mérite de mettre en lumière les détails historiques illustrés dans les fresques, difficiles à déchiffrer si l’on fait cette balade par ses propres moyens. Marc, notre guide était passionnant (et drôle, comme très souvent les belges !). Je recommande vraiment la visite avec des adolescents ou des grands enfants. Les petits (moins de 10 ans) pourront en revanche trouver le temps long (2h30). Dans ce cas, imprimez la carte des fresques, et partez seuls à la « chasse au trésors » des murs peints !

Il faut compter 125 euros pour un groupe de 25 personnes maximum. Ce n’est pas à portée d’une famille unique, mais à plusieurs, cela fonctionne bien ! Attention, pensez à réserver 2 semaines à l’avance.



Centre Belge de la Bande Dessinée


20 rue des Sables, Métro de Brouckere
Ouverture : de 10h à 18h, tous les jours.
Prix : 10€ par adulte, 3,5€ pour les moins de 12 ans



Cette journée de balade a été réalisée dans le cadre du Salon des Blogueurs de Voyage, en partenariat avec l’Office Belge de Tourisme Wallonie – Bruxelles et Visit Flanders. Ce texte reflète cependant uniquement mon avis. Merci à Xavier et Florence Berthier pour l’organisation de cet événement incroyable, et à toutes les équipes des deux Offices du Tourisme de nous avoir reçus dans de telles conditions ! Je reviendrai à Belgique et à Bruxelles en famille, c’est certain :).


Posez vos questions, je vous réponds !

0 Commentaire

Les ajouts de commentaires sont désactivés car je suis sur les routes du monde en famille...
cette fonction sera de nouveau disponible dés mon retour !

Boarding Pass


Ne ratez rien !
De l'inspiration + de l'évasion
+ des conseils + des jeux concours
Prénom
Nom
Mail
Pour obtenir le guide
veuillez remplir le formulaire suivant :
Prénom
Nom
Mail