Destination Maroc

On a testé un road-trip en camping-car au Maroc

5 bonnes raisons de le faire aussi 

=> Revenir au dossier Vacances famille au Maroc

« Cet été au mois d’août, nous avons passé nos vacances au Maroc en camping-car en famille». 100% des personnes à qui j’ai prononcé cette phrase depuis mon retour ont écarquillé les yeux avant de fermer la bouche en forme de moue tout en émettant - au choix ou en package complet - les doutes suivants : vous n’avez pas eu trop chaud ? Cela n’a pas été trop compliqué avec les enfants ?

J’ai pu répondre avec l’enthousiasme qui prévaut quand on a eu le sentiment de passer des vacances hors du commun : c’est au contraire une destination de rêve quand on aime l’aventure, l’authentique et les grands espaces. Grâce au camping-car au Maroc, nous avons déstructuré nos habitudes, déconstruit nos certitudes. Nous nous sommes laissés portés par nos envies et les rencontres. Certes, nous avons composé, aussi, avec les imprévus, la poussière et les secousses des chaussées. Mais à chaque coup de fatigue, les routes sublimes et les bivouacs seuls au monde dans les oasis, les gorges, les déserts ou face à la mer, nous ont remis en scelle, avec bonheur.


Voici 5 (bonnes) raisons de vous lancer aussi !


1- Une cabane roulante tout confort
Le Maroc en camping-car, pourquoi ?


La vérité, c’est que nous ne savions nous-mêmes pas vraiment où nous mettions les pieds en entérinant ce projet de vacances avec les enfants.
Je connaissais bien le Maroc, mais je n’y avais jamais fait de camping-car et je n’avais jamais voyagé en plein mois d’août dans le sud du pays. On trouve par ailleurs assez peu d’info de road trip en famille sur cette région. Enfin, il n’y avait qu’un seul loueur de camping-car dans tout le Maroc : ZigZag Camper (Marrakech). Ça nous a simplifié l’organisation, mais nous trouvions cela un peu louche (il devait y avoir une bonne raison, non ?!).

C’est donc un peu dans l’expectative que nous avons ouvert la porte de ce qui deviendrait notre maison pour les deux prochaines semaines. Pas d’entourloupe, les deux camping-cars que nous louons avec nos amis sont très propres et en très bon état (le nôtre est même neuf). Les enfants sont aux anges : deux lits superposés, un petit salon pour jouer et dessiner, une cuisine, une petite salle de douche avec toilettes ; nous, les parents, ne sommes pas mécontents non plus : un lit en mezzanine confortable et un frigo qui marche pour que les bières et le rosé (entre autres) soient frais. Il y a même une climatisation que l’on peut mettre lorsque le camion est branché sur secteur (au camping, donc).

A 4 pour 2 semaines, on a été très large en termes de rangement et de confort. Merci Jessie d’entretenir si bien tes véhicules !

maroc en camping car

maroc en camping car
Les paysages de la Vallée des Roses



2- Des bivouacs de rêve (où je veux, quand je veux)
Le Maroc en camping-car, pourquoi ?


Pour nous, camping-car rime avec bivouac-nature. Un poème en vers libres, voilà notre objectif. Ici, au pays du « maken mouchkil » (= y’a pas de problème), devinez quoi… c’est possible. Vous pourrez vous poser n’importe où, sans rien programmer à l’avance - comme nous.


Mon plus grand souvenir ? Le désert de rochers près de Tafraout où un artiste a eu l’idée étonnante (étrange ?) de peindre certaines pierres en bleu. Seuls au monde comme à chaque fois, nous avions l’impression de nous trouver au fin fond du bush australien (pas moins loin que cela en tout cas). Mais nos bivouacs à l’Oasis des Tortues à 80 kms au sud d’Agadir, ou prés de l’oued dans la vallée du Draa (attention, ne pas vous garer au bord de l’eau, les crues sont rapides) n'étaient pas mal non plus !

Pour agrémenter nos soirs en autonomie, nous avions acheté :

  • un kanoun (une sorte de brasero en terre cuite) pour la modique somme de 2€,
  • un plat à tajine à mettre directement dessus pour tester les recettes locales (pour la modique somme de 3€),
  • une grille pour les soirs de barbecue.

Avant le diner, les enfants se faisaient un plaisir d’aller chercher le petit bois et d’aider à lancer le feu...

Aucun des derniers rois de la planète n'était mieux lotis que nous.

maroc en camping car

maroc en camping car


maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car
Haut : bivouac aux rochers bleus de Tafraout - Milieu : Imsouane - Bas : bivouac près de l'oued du Draa


 

3 – Une chaleur supportable et des baignades à toutes les étapes
Le Maroc en camping-car, pourquoi ?


Au Maroc, et notamment sur notre itinéraire qui couvrait le sud de Marrakech, il fait chaud au mois d’août : les températures ont oscillé entre 24 et 42 degrés - ce dernier chiffre revenant à Marrakech, une fournaise insupportable. Ne comptez pas visiter la ville avec les enfants à cette période, fuyez-la au plus vite.

Pour le reste, que ce soit dans les montagnes de l’Atlas (vallée du Dadès, vallée des Roses, Taroudant, Tafraout, etc.), il fait une chaleur tout à fait acceptable en famille (pour qui aime le chaud tout de même - de 26 à 37 degrés). Sur la côte Atlantique, il fait doux, voire frisquet le soir !

Pour rafraichir toute la troupe, nous faisions en sorte de trouver au moins un point de baignade par jour. Le Maroc a cela de magique que tout est toujours possible et facile. Nous avions un rythme où nous mangions au restaurant 1 fois par jour, le soir ou le midi. Ainsi, quand on ne s’était pas trouvé de rivière pendant la journée, on recherchait un lieu avec piscine pour nous accueillir. Nous appelions avant pour savoir si il était possible de manger au restaurant (mais aussi de garer nos camping-cars et de squatter la piscine). Ce fut toujours avec grand plaisir et nous avons profité de beaux riads par la même occasion (mention spéciale pour l’accueil Chez Brahim à Aït Ben Haddou : nous avons dormi sur le parking de l'hôtel, face à la piscine et avec vue sur le ksour !).


Certaines nuits, nous avons quand même eu chaud, notamment en se rapprochant du désert marocain (vallée du Draa). Nous ne l’avons pas fait, mais peut-être aurait-il fallu dormir au camping pour mettre le véhicule sur secteur et bénéficier de la climatisation.


-----------------
Lire aussi : que faire au Maroc, mon itinéraire sur 15 jours
-----------------


maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car
Oasis des Tortues, ou 
Souk El Arba des Aït Ahmed de son vrai nom


4 – Des routes magiques, buissonnières à souhait
Le Maroc en camping-car, pourquoi ?


Les routes au Maroc - si l’on parle des paysages, sont à couper de souffle. Je ne sais que vous dire d’autre à part que l’on en prend plein la vue : couleurs incroyables, reliefs et géologie sublimes, grands espaces préservés, diversité des panoramas… ce pays est magique.

Les routes au Maroc - si l’on parle maintenant de l’aspect bassement terre à terre, sont plutôt bonnes tant que l’on reste sur les grands axes (ce qui est tout à fait faisable). Nous avons, pour notre part, pris le parti de nous perdre un peu, de suivre un GPS sacrément aventureux. Résultat : pour notre plus grand bonheur, nous avons fait beaucoup de pistes. Ça secoue mais en prenant son temps, ça passe comme on dit.

Attention, il faut savoir que le GPS est toujours (bien) trop optimiste quant à la durée des trajets prévus. Anticipez-le en construisant votre itinéraire et revoyez vos ambitions à la baisse.
Pour ne pas passer nos vacances en famille à rouler, nous avons souvent dû changer le plan initial et demander un plan B à Waze.

C’est comme cela que nous avons, par exemple, été amenés à traverser le djebel Saghro qui culmine à 2700 mètres d’altitude. Une piste cabossée, un col à grimper - puis à descendre - sur une piste en lacets. Cette route sportive restera gravée à jamais dans nos mémoires par sa beauté (à tenter uniquement si vous êtes à l’aise, tant sur la route que sur le changement de pneu).

C’est aussi comme cela que nous en sommes arrivés à dormir de manière imprévue sur la place centrale de la ville de Taroudant, un lieu hautement multifonction : à la fois parking à voitures, entrepôt pour les ânes, et, déchèterie. En arrivant, nous avons directement filé chez Yves - un ancien baroudeur qui tient le Riad Dar Dzahra
 - afin de refaire le monde avec lui et nous baigner dans sa jolie piscine. 

Après le diner, à minuit, nous sommes revenus au camping-car pour coucher les enfants. Nous nous sommes assis sur nos sièges de camping au milieu de la place (des chiens errants, et de tout ce que j'ai mentionné au dessus) pour débriefer de la journée. En prenant conscience de l'énormité de la situation, nous avons pris un fou rire qui restera gravé pour longtemps ! Ce ne fut clairement pas notre meilleur bivouac, mais la magie du Voyage, c’est aussi cela : se moquer des imprévus et des petites galères qui deviendront des souvenirs dont on reparlera souvent.


maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car

Dans l'ordre : djebel Saghro - route vers Tafraout depuis Taroudant - djebel Saghro - vers Telouet



5 – Maken Mouchkil : y’a pas de problème !
Le Maroc en camping-car, pourquoi ?


Au delà des paysages incroyables que nous avons pu traverser pendant les deux semaines de road trip au Maroc en camping-car, je garde au chaud dans mon cœur les sourires des marocains, leur hospitalité à toute épreuve, leur sens de l’accueil. Nous avons fait de magnifiques rencontres, nous avons beaucoup ri.

Nous avons aussi pu compter sur eux à chaque instant :

  • lorsque l’on a crevé, nous avons tout de suite trouvé une personne pour nous aider à changer la roue et nous conduire au garage le plus proche ;
  • lorsque nous sommes partis randonner dans la vallée du Dadés et que nous nous sommes faits prendre par une énorme averse, nous nous sommes tout de suite fait accueillir dans une maison pour boire le thé en attendant que cela passe. Comble du bonheur, nous avons fini la balade avec les enfants de la maison qui nous ont accompagné jusqu’au bout, 4h durant.


La disponibilité des gens permet ici de limiter les galères : vous trouverez toujours une solution dans la bonne humeur. Maken Mouchkil !

maroc en camping car

maroc en camping car

maroc en camping car
Vallée du Dadès


------------------------

Carnet pratique du Maroc en camping-car



Location de camping-car au Maroc

Nous avons loué un camping-car chez ZigZag Camper à Marrakech et je vous recommande chaudement ce loueur ! Les véhicules sont en parfait état, les prix pour la semaine sont tout à fait corrects, et Jessie, le patron, est sympathique comme tout. Bref, un loueur tip top.
Par ailleurs, les camping-cars se prennent au Relais de Marrakech, un camping avec piscine que les enfants pourront utiliser en attendant que vous régliez les détails de la location.

Quand partir au Maroc en camping-car

L’idéal est de partir de mai à juin, ou de septembre à novembre. Nous avons fait ce voyage en juillet/août et avons eu des températures qui ont oscillé entre 24 et 40 degrés (à Marrakech), et un petit peu de pluie en fin de journée.
Je ne vous conseille pas le Maroc en camping-car entre janvier et avril à cause du monde. Il faudra alors réserver les campings avant d’arriver et éviter la côte, prise d’assaut par les retraités.

Campings au Maroc

Il y en a de très nombreux (parfois sommaires, parfois très bien) et je vous conseille vivement le très complet Guide du Camping au Maroc pour faire le tri. Je vous conseille également le Guide du Routard qui propose des top adresses où diner ou déjeuner.

Sécurité au Maroc

Nous n’avons jamais senti la moindre agressivité ou le moindre danger pendant notre séjour au Maroc en camping-car.

Essence et gaz

Il y a des stations essence un peu partout et les prix sont plus faibles qu’en France (environ 1€). Le camping-car de Zigzag Camper est livré avec deux bombonnes de gaz pour la cuisine.

GPS
Si vous avez du réseau internet ou du wifi, vous pouvez lancer l’application Waze avant d’enlever les données à l’étranger. Nous nous sommes également servis de l’application Maps.me, qui, elle, fonctionne sans internet. Pratique !


Valises
Le camping-car possède de nombreux rangements. Cependant, il fait chaud : ne vous encombrez pas trop de vêtements (moins il y a d’affaires, moins il y en a à ranger). Nous avons tourné avec 2 shorts et 4 t-shirts que nous lavions au fur et à mesure. Côté trousse à pharmacie, de la même manière, il y a de très nombreuses pharmacies un peu partout. Prenez de quoi être autonome 1 ou 2 jours. Pour le reste, vous complèterez sur place ! Les lingettes et le brumisateur sont en revanche des petits plus bienvenus.


Ravitaillement alimentaire
Avant de quitter Marrakech, nous avons acheté tout le sec au Carrefour Almazar. Nous avons aussi acheté un peu de frais (viande et légumes), mais rien ne sert de se charger, on en retrouve dans tous les villages.

Alcool
Vous pourrez trouver des bières et de l’alcool dans certains supermarchés mais uniquement dans les grandes villes.

------------
------------


=> Revenir au dossier Vacances famille au Maroc


Cet article vous a plu ?
Epinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard !


voyage en camping car au Maroc

Parution : octobre 2018
Crédits photos : Caroline Krauze - Voyage Family



Posez vos questions, je vous réponds !

Vous avez une question à propos de Maroc ?
Une réaction ? Des bons plans à partager ? Laissez moi un commentaire !

6 Commentaires Ajouter le votre
Dairi - le 21 février 2019

Bonjour
J'envisage avec mon épouse et mes deux filles d'aller au Maroc au mois de juillet prochain. Je voudrais savoir si les campings sont ouverts à cette période. Autre question, est-ce que votre réfrigérateur a supporté la chaleur du Maroc.
Merci d'avance pour vos réponses

Caroline - le 22 février 2019 Répondre

Bonjour.
Oui ils sont ouverts, mais plutôt vides, ce qui est un bon point ;)
Oui, pas de soucis pour le frigo.
Belle journée,
Caroline

Maria - le 11 avril 2019

Bonjour Caroline, et merci beaucoup pour votre article qui nous a tellement inspiré qu'on vient d'acheter les billets d'avion pour partir au Maroc l'hiver prochain et on a aussi réservé un camping car. On connait pas et on a jamais fait ni l'un ni l'autre ))) Et ce qu'on voudrait essayer c'est surtout le camping en bivouac libre (bien sûr en respectant la nature) que vous décrivez d'une manière qui fait rêver. Pourtant sur l'Internet il y a beaucoup d'information contradictoire, par exemple, que c'est interdit (la question de sécurité et hygiène) et qu'il vaut mieux faire travailler les campings pour soutenir les locaux. Je serais vous reconnaissante si vous pouviez partager votre expérience surtout en ce qui concerne la sécurité, le vidange et comment trouver/choisir un lieu pour bivouaquer. Merci à l'avance!

Caroline - le 11 avril 2019 Répondre

Bonjour Maria,
Nous avons dormi un peu en camping-sauvage sans souci... attention de ne pas vous mettre en bord d'oued (nous l'avons fait mais ce n'est pas recommandé). Nous allions rarement en camping (2 fois sur tout le séjour). Nous y allions seulement pour vidanger et prendre de l'eau. Nous y sommes parfois allé en payant juste pour ça (un petit billet pour le service). Le seul endroit où on est venu nous dire qu'il y avait pb, c'était à Tfinit sur la côte : visiblement, il y a eu des vols. Sinon aucun pb. Bref, je pense que vous pouvez alterner et faire au feeling. Attention cependant : je crois qu'à votre période il y a un peu plus de monde !
Vous pouvez demander conseil à Jessie de la société de location. Il sera de bon conseil.
Bon voyage !
Caroline

Alain - le 29 juin 2019

Merci de ton recis j’ai déjà réservé avec Zigzag donc je part du Québec rassurer pour une tourné en camping car de deux semaines à partir du 17 juillet

Caroline - le 01 juillet 2019 Répondre

Bonjour ! Super ! Oui, nous avons été nous aussi un peu flippé avant de prendre le véhicule car on ne sait jamais ! Mais là oui, partez tranquille ;)
Bon voyage au Maroc en famille !
A bientôt
caroline

En réponse à :

NOM*
EMAIL* (REQUIS MAIS SECRET)
COMMENTAIRE

Boarding Pass


Ne ratez rien !
De l'inspiration + de l'évasion
+ des conseils + des jeux concours
Prénom
Nom
Mail
Pour obtenir le guide
veuillez remplir le formulaire suivant :
Prénom
Nom
Mail